Remise Insigne du "Patriote Réfractaire "               et Médaille de l'U.N.C.

09/11/2016

A l'occasion de l'obtention de l'insigne du « Patriote Réfractaire à l'Annexion de fait 1940-1945 » décerné à notre ami Paul BANZET, le président François MESSANA lui a remis officiellement devant une assemblée extraordinaire le mercredi 9 novembre 2016 à 17h00 dans la salle de réunion de l'UNC de la Teste de Buch. Il a également remis la Médaille de l'UNC "Mérite Bronze" à Jacques LALANNE.

Paul a profité de l'occasion pour nous expliquer et nous raconter une petite anecdote :

  • « La médaille du patriote réfractaire, à l'annexion de fait 1940/1945 a été créé pour distinguer les Alsaciens et Lorrains qui ont subi de plein fouet l'annexion brutale par l'Allemagne nazie fin juin 1940 , ( à laquelle j'ajoute la qualité d'évadé titulaire de la médailles des évadés et des réfractaires , membres de l'association des évadés réfractaires présidées par le Général de Lattre de Tassigny et distingué par le Général De Gaule de la médaille de la Résistance.

C'est un épisode de la guerre de 39/45 qui est méconnu par beaucoup de nos compatriotes, dès le 24 juin ,l'administration allemande était en place avec toutes les conséquences : - interdiction de parler le français - incinération des bibliothèques - salut hitlérien exigé - adhésion au parti, sinon privé de cartes d'alimentations et de carte du travail - menace d'internement au moindre manquement et la perspective annoncée de l'incorporation dans l'armée allemande dès 17 ans, 14 ans en 1944.

On comprend facilement le désir d'évasion malgré les risques étant considéré comme allemand déserteur. Dans la nuit du 1° au 2 mars 1941, l'aventure commence à 6, dont mon frère Jean, le moment étant bien choisi, franchissement de la frontière au Col de Saales sous une violente tempête de neige qui nous a protégés des gardes-frontières et de leurs chiens, en suivant la voie ferrée en direction de Saint Dié des Vosges situé en zone interdite. Commence un mois de cheminement vers la zone libre après avoir traversé la zone occupée en se dissimulant au maximum avec l'aide de quelques réseaux de résistance qui commençaient à voir le jour . Puis arrivée à Lyon au Palais de la Foire ou étaient regroupés les évadés et les expulsés . De là ,nous avons été dirigés en des lieux discrets et protégés, pour nous ce fut les Hautes Pyrénées.

Je suis revenu au pays début Avril 1945 sous l'uniforme de l'Armée de l'air ou j'ai passé 25 ans . J'arrête là car ce serait trop long.... »

A l'issue, un pot de l'Amitié nous était offert. Ont pu être présents ce jour: Messana François, Argenson François, Rat Philippe, Merle Jean-Claude, Schaffner Jacques, Martin-Fallot Roger, Banzet Paul, Pomade Jean-Pierre, Rossi William, Mulcey Claude, Lalanne Jacques, Compan Jean-Marie, MMes : Rossi (épouse), Jouillat Audrey (fille - filleule - petite-fille).